Eleanor Harvey se classe 7e du Grand Prix de fleuret féminin de Turin, et Shaul Gordon termine 30e d’une épreuve de la Coupe du monde de sabre masculin

By Caroline Sharp décembre 5, 2016

Eleanor Harvey (Hamilton, ON) a à nouveau démontré qu’elle est une escrimeuse de tout premier plan mondial, alors qu’elle vient de prendre la septième place, tout juste en bas du podium, du Grand Prix de fleuret féminin qui s’est déroulé en fin de semaine à Turin, en Italie.

Harvey a dû surmonter de nombreux obstacles pour parvenir jusqu’en quart de finale. En effet, des retards de vols aériens lui ont fait manqué sa correspondance, et ont également fait manquer à sa coéquipière Alanna Goldie la chance de participer à cette prestigieuse compétition. Étant classée parmi les 16 meilleures au monde, Harvey bénéficiait d’un laissez-passer direct pour le tableau de 64, qui ne commençait heureusement que la deuxième journée du tournoi. Ses bagages ne sont pas arrivés en même temps qu’elle, mais elle a néanmoins pu les récupérer juste à temps pour participer à la compétition.

Le premier match de Harvey dans le tableau de 64 était contre sa coéquipière, la Canadienne Kelleigh Ryan (Ottawa, ON) qui avait réussi à se qualifier à la suite des poules et des tours d’élimination directe initiaux. Harvey a battu Ryan 10 à 4, puis elle a affronté l’Italienne Valentina Cipriani. Et la rencontre a été extrêmement disputée, Harvey l’emportant finalement de justesse 8 touches à 7! Puis, dans le tableau de 16, Harvey a pris le meilleur sur la Française Astrid Guyart sur le score de 15 à 10, ce qui la qualifiait pour les quarts de finale.

Le match suivant était une reprise du combat qui avait opposé Harvey à l’Italienne Arianna Errigo lors des derniers Jeux olympiques. Mais alors qu’Harvey avait battu Errigo 15 à 11 à Rio, cette fois-ci Errigo a pris le meilleur sur Harvey par 15 touches à 12. Harvey a donc terminé à la 7e place du classement général de l’épreuve, tandis que Errigo poursuivait son chemin pour gagner la médaille d’argent après s’être inclinée devant l’Américaine Lee Kiefer en finale.

Après sa compétition à Turin, Eleanor Harvey a déclaré : «Après ce voyage très stressant vers l’Italie où j’ai manqué ma correspondance et perdu mes bagages, et où Alanna n’a même pas réussi à arriver à temps, je suis quand même très satisfaite de mon résultat à ce Grand Prix. Perdre face à Errigo en quart de finale n’est pas si mal, car je respecte et admire beaucoup son style. J’ai hâte de la rencontrer à nouveau sur une piste!»

Et les sabreurs masculins canadiens étaient aussi en action en fin de semaine à une épreuve de la Coupe du monde disputée à Gyor, en Hongrie. C’est Shaul Gordon (Richmond, CB) qui a obtenu le meilleur résultat canadien avec une 30e place sur 183 participants. Gordon a présenté une fiche de 4 victoires et 2 défaites dans la poule initiale, puis remporté ses deux combats d’élimination directe pour se qualifier dans le tableau de 64. Là, il a battu l’Allemand Richard Huebers, classé 38e au monde, sur le score serré de 15 à 14 pour se qualifier pour le tableau de 32. Mais sa journée s’est arrêtée là, alors qu’il s’est incliné face au Hongrois Decsi Tamas sur la marque de 15 à 6. Gordon a pris la 30e place du classement général de l’épreuve.

«Shaul Gordon a réalisé une très grande performance lors de la compétition individuelle,» a analysé l’entraîneur national de sabre masculin Benjamin Manano, qui poursuit : «Ce résultat de Shaul parmi les 32 premiers est très encourageant en ce début de cycle olympique. Il est important de voir que nos jeunes athlètes ont du potentiel et de l’ambition pour les années à venir.»

Et l’équipe canadienne de sabre masculin, composée de Shaul Gordon (Richmond, CB), Fares Arfa (Laval, QC), Pascal Lambert (L’Epiphanie, QC) et Cédric Boutet (Rosemère, QC) a perdu de justesse, sur la marque de 42 touches à 45, sa rencontre dans le tableau de 32 face à une très forte équipe d’Ukraine.

-30-