Le Canada place cinq tireurs dans les tableaux de 64 à l’issue de la première journée du Championnat du monde d’escrime de 2019

By Caroline Sharp juillet 15, 2019

Les épéistes féminines seniors et les sabreurs masculins seniors du Canada étaient en action lors de la première journée du Championnat du monde d’escrime de 2019 disputé à Budapest, en Hongrie. Sur les huit représentants canadiens en lice, cinq se sont qualifiés pour le tableau principal de 64 tireurs qui sera disputé jeudi 18 juillet.

La compétition a commencé par l’épreuve d’épée féminine individuelle qui regroupait 145 des meilleures lames du monde à cette arme. Les Canadiennes Leonora Mackinnon (Newbury, Royaume-Uni), et Malinka Hoppe Montanaro (Montréal, QC) ont commencé en force dans les poules, les deux présenté une fiche de quatre victoires et deux défaites, ce qui les qualifiait pour la ronde éliminatoire.

Là, Hoppe Montanaro a battu la Lithuanienne Olivija Masalo sur la marque de 15 à 11, puis pris le meilleur sur Katrina Smith Taylor, du Royaume-Uni, pourtant mieux classée qu’elle, par 15 touches à 7, pour se qualifier pour le tableau de 64. De son côté, Mackinnon a affronté la Péruvienne Cynthia Roldan puis l’Israélienne Ekaterina Davidzon, et a remporté ses deux matchs sur le même score de 15 à 11, pour rejoindre sa coéquipière dans le tableau de 64. Nos deux autres représentantes, Alexanne Verret (Québec, QC) et Kay Sze (Vancouver, CB) ont toutes les deux perdu leur combat dans la ronde éliminatoire.

Les meilleurs sabreurs canadiens étaient aussi en action aujourd’hui, et trois d’entre eux se sont qualifiés pour le tableau de 64. Shaul Gordon (Montréal, QC) a bien commencé sa journée, présentant une fiche de quatre victoires et deux défaites dans sa poule. De son côté, Joseph Polossifakis (Laval, QC) a également eu quatre gains et deux revers dans la sienne, tandis que Fares Arfa a présenté une fiche de trois victoires et trois défaites.

Polossifakis bénéficiait d’un laissez-passer pour le premier match d’élimination directe, puis il a largement battu son adversaire au second tour, en dominant le Mexicain Gibran Zea 15 à 4 pour obtenir son billet pour le tableau de 64. Gordon, qui avait lui aussi un laissez-passer au premier tour, a pris le meilleur sur l’Ukrainien Oleksiy Statsenko sur la marque de 15 à 13.  De son côté, Arfa a dû livrer deux combats en ronde éliminatoire, battant successivement Nazarbay Sattarkhan, du Kazakhstan, 15 à 9, puis Beka Bazadze de la Géorgie, 15 à 13. Marc Gélinas (Blainville, QC) a remporté de justesse son premier match d’élimination directe sur la marque de 15 à 14, mais il s’est ensuite incliné 11 à 15 devant la troisième tête de série, le Roumain Iulian Teodosiu.

Les rondes finales des épreuves d’épée féminine et de sabre masculin auront lieu jeudi 18 juillet, et Leonora Mackinnon et Malinka Hoppe Montanaro seront en action à l’épée féminine, tandis que Shaul Gordon, Joseph Polossifakis et Fares Arfa disputeront l’épreuve de sabre masculin.

Les meilleurs Canadiens à l’épée masculine et au fleuret féminin amorceront leur compétition individuelle mardi. Pour consulter le programme, et suivre la compétition et les résultats en direct sur Internet, veuillez  visiter : https://www.2019budapest.com/

-30-